Epixen Industrie
Tous composants pour moteurs éléctriques et transformateurs
Pompes aspirantes, ventilateurs, moteurs éléctriques, transformateurs
Soyez curieux, évaluez nous et laissez vous surprendre !


Nous contacter :

phone Tél : 03 84 710 494
local_printshop Fax : 03 51 081 599
Logo






Axe acier trempé

Un traitement thermique sur un matériau va permettre de changer les propriétés mécaniques, physiques et chimiques de celui-ci. Attention le traitement thermique ne concerne pas que les métaux, comme l’axe acier trempé, mais aussi les aliments, le bois, le verre, les alliages, les fibres…Le traitement thermique pourra se faire par des chocs thermiques ou chauds ou froids, dans des liquides, des gaz, des composions très élaborées de produits chimiques. Les temps d’exposition des pièces à traiter seront plus ou moins longs avec des cycles thermiques très précis. L’axe acier trempé pourra faire l’objet de ces différents traitements thermiques. Ces variations de températures extrêmes dans des bains particuliers vont donc modifier les propriétés, par exemple de l’axe acier trempé, pour jouer sur sa plasticité et élasticité, sa dureté et fragilité, sa résistance à l’usure, au choc…et ainsi changer les propriétés mécaniques, chimiques. Les principaux traitements thermiques, dans la  masse du matériau, utilisés dans l’industrie sont la trempe, comme pour l’axe acier trempé le revenu qui pourra être ensuite appliqué sur l’axe acier trempé afin de rendre la pièce plus ductile et résistante dans le temps à sa fonction et enfin le recuit qui va libérer des tensions faites ou à venir. Ensuite, nous avons des traitements thermiques de surface qui vont améliorer les propriétés superficielles d’un axe acier trempé par exemple. Nous allons pourvoir citer comme traitements thermiques connus, applicables pour certains sur l’axe acier trempé comme le durcissement par trempe après chauffage superficiel ou bien par traitements thermochimiques comme la cémentation, nitruration ou carbonitruration…Il est évident que les caractéristiques finales de l’axe acier trempé dépendront d la nature et composition chimique du matériau, mais aussi la géométrie de la pièce à traiter. L’axe acier trempé va donc voir ses phases évoluer par les éléments et cycles thermiques auxquels il sera soumis. La structure cristalline de l’axe acier trempé va changer et modifier les performances de celui-ci. Le choix approprié des traitements thermiques de l’axe acier trempé sera capital lors de la définition de cahier des charges afin que l’ensemble, auquel il sera destiné, remplisse la fonction attendue.  Nous citerons quelques caractéristiques recherchés et leurs finalités, qui ne seront pas toutes recherchées dans l’axe acier trempé mais nous pourrons citer la dureté, puis la résilience c'est-à-dire la capacité à résister à un choc, puis la résistance qui intégrera comme pour l’axe acier trempé sa limite d’élasticité et sa résistance à la traction et enfin la ductibilité avec sa capacité à se déformer  et qui concerne également l’axe acier trempé. En fonction des natures et morphologie des matériaux choisis nous aurons comme pour un axe acier trempé, des propriétés très différentes. Les alliages fer-carbone présentent sauf ceux appelés austénitiques de belles propriétés à durcir après une élévation de température entre 75 0°C et 1200°C, modifiant la structure cristalline du fer, suivi du refroidissement brutal et rapide, appelée trempe.