Epixen Industrie
Tous composants pour moteurs éléctriques et transformateurs
Pompes aspirantes, ventilateurs, moteurs éléctriques, transformateurs
Soyez curieux, évaluez nous et laissez vous surprendre !


Nous contacter :

phone Tél : 03 84 710 494
local_printshop Fax : 03 51 081 599
Logo






Aimant ferrite

L’aimant ferrite est une céramique composé essentiellement d’oxydes de fer et de carbonates de baryum ou de strontium. L’aimant ferrite est fabriqué par la technique de métallurgie des poudres. Grâce au coût peu élevé de l’aimant ferrite, sa haute énergie magnétique, une bonne isolation électrique et une excellente résistance à la démagnétisation, l’aimant ferrite, à base de strontium anisotrope, de baryum anisotrope ou de baryum isotrope, est le plus utilisé des aimants céramiques.

 

La faible perméabilité de l’aimant ferrite et sa haute coercivité lui permet de bien résister aux démagnétisations. De plus, la densité spécifique relativement basse de l’aimant ferrite, et son coût peu élevé, attirent toujours l’attention des utilisateurs d’aimants. L’aimant ferrite a une bonne résistance à la corrosion, et un traitement de protection de surface de l’aimant ferrite n’est pas nécessaire. Il y a deux méthodes de fabrication pour obtenir un aimant ferrite : soit par processus à sec soit par processus humide.

 Avec la procédure de compression à sec, on peut obtenir un aimant isotrope. Avec la procédure humide, de barbotine d’eau et de matières premières l’aimant obtenu n’est pas un ferrite isotrope mais un ferrite anisotrope. L’aimant isotrope n’est pas orienté par champ magnétique en phase de pressage.

L’aimant ferrite sera magnétisé ultérieurement dans n’importe quelle direction. L’aimant ferrite pourra alors présenter toutes sorte de configurations d’aimantation.

A l’inverse de l’aimant ferrite isotrope, l’aimant ferrite anisotrope est toujours orienté dans la direction préférentielle donnée par le moule en phase de pressage. Une bobine en général, dans laquelle nous faisons passer un courant électrique à fort ampérage crée l’orientation des oxydes de fer de l’aimant ferrite anisotrope.

Ce même aimant ferrite anisotrope sera magnétisé ultérieurement en utilisant cette direction d’orientation pour optimiser la rémanence.